Ma façon de faire   ou ... 

le pourquoi du comment vous venez tous en courant et fuyez les instituts qui ne prennent pas bien soin de vous !!

Je pense à tous les instituts à résonnace esthétique ...!

 

Ma différence, la référence !

Règle n°1 : Désinfection de la zone à épiler.

Règle n°2 : C’est moi qui tends bien la peau de tous les côtés pour faire le moins mal possible.

Régle n°3 : Il peut m'arriver de souffler après l'arrachage si nécessaire. (Grands douillets, c est moi qui détermine si vous l’êtes ..., notamment zone du col roulé poilu...)

Règle n°4 : J’utilise du talc en léger massage du bout des doigts, calmant instantanément après chaque arrachage.

Règle n°5 : Je ne repasse pas la cire sur un micro-arrachage ou une zone devenue trop sensible.

Règle n°6 : Je continue fréquemment à la pince à épiler quand des rougeurs apparaissent, en cas de douleur ...

Règle n°7 : Nous pouvons faire des pauses car je prends toujours mon temps, je ne suis jamais pressée !

Règle n°8 : Lorsqu’on dépasse un peu sur une zone, on ne paie pas la zone en question ! C’est gratuit !

Règle n°9 : Vous adorerez les étalages d’huile (pour enlever les excès de cire et de talc). 

Règle n°10 : Désinfection de la zone épilée, puis étalage d’un gel réparateur et rafraichissant à l’aloé véra et/ou étalage de crème réparatrice/antiseptique/cicatrisante. (CICALFATE) ou oxyde de zinc !

 

La cire tiède avec bandes que je pratique à présent ressemble beaucoup à la méthode à l orientale a l avantage d offrir un gommage durant l’application de la cire ou de l étalage de la boule de cire (à l orientale). Vous avez la vidéo de démonstration censurée sur youtube ici , vidéo femme. 

 

Cette dernière est une méthode ancestrale qui permet de réduire la pilosité au fil du temps, d avoir une peau vraiment plus douce grâce au gommage simultané, de limiter l apparition de poils incarnés ainsi que les boutons, puisque qu elle est naturelle : composée de sucre ! 
 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Institut SPADOM